Mercredi / Mèkredi

Le jugement exécutif

Dieu prend note de nos offrandes

Lisez Marc 12:41-44. Que nous soyons riches ou non, quel message pouvons-nous tirer de cette histoire? Quel principe cela nous enseigne, et comment pouvons-nous l’appliquer à notre expérience d’adoration?

Jésus et Ses disciples étaient dans la cour du temple où se trouvaient les coffres du trésor, et Il observait ceux qui apportaient leurs dons. Il était assez proche pour voir qu’une veuve avait donné deux petites pièces. Elle avait donné tout ce qu’elle avait. « Mais Jésus discernait le mobile qui l’avait fait agir. Elle croyait le service du temple établi par Dieu lui-même et elle voulait faire tout ce qui dépendait d’elle pour y participer. Elle fit ce qu’elle put; son acte est resté comme un monument élevé à sa mémoire, à travers les siècles, et il sera sa joie, dans l’éternité. Elle donna son cœur avec son offrande ; celle-ci ne fut pas évaluée en proportion de sa valeur monétaire, mais en raison de l’amour de la donatrice pour Dieu et de son intérêt pour son œuvre. » Ellen G. White, Conseil à l’économe, p. 181.

Un autre point très important est que cette histoire présente la seule fois où Jésus a recommandé une offrande – une offrande à une église qui était sur le point de Le rejeter, une église qui s’est grandement écartée de Son appel et de Sa mission.

Lisez Actes 10:1-4. Pourquoi un centurion romain avait-t-il reçu la visite d’un ange céleste? Laquelle de ces deux actions avaient été notées au ciel?

Apparemment, non seulement nos prières sont entendues au ciel, mais aussi le motif de nos dons est noté. Le passage note que Corneille était un généreux donateur. « Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (Matthieu 6:21, LSG). Le cœur de Corneille suivait ses dons. Il était prêt à en apprendre davantage sur Jésus. La prière et l’aumône sont étroitement liées et démontrent notre amour pour Dieu et pour nos semblables – les deux grands principes de la loi de Dieu: « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée » et « ton prochain comme toi-même » (Luc 10:27, LSG). Le premier se révèle dans la prière, le second dans l’aumône.